Mes prestations

Psychothérapie psychodynamique comportementale

 

La thérapie psychodynamique est centrée sur le fait d’aider les patients à comprendre leur fonctionnement psychique et les mécanismes qui en découlent.

Plus particulièrement, de comprendre comment les comportements sont influencés par les sentiments, les impulsions et les mécanismes de défense. Comment les expériences antécédentes affectent aujourd’hui les ressentis et la relation aux autres. En parlant du passé d’une manière libre ou guidée, les personnes parviennent à prendre conscience des comportements ou difficultés actuels. Ce qui conduit à lever les blocages pour ainsi avoir une meilleure chance de se réaliser dans le présent et d’envisager le futur de manière plus satisfaisante.

L’entretien motivationnel

 

L’entretien motivationnel est une approche thérapeutique collaborative qui vise à renforcer la motivation propre d’une personne et son engagement vers le changement de comportement envisagé.

Le professionnel recherche l’atmosphère interpersonnelle positive du patient qui va lui permettre d’aller vers le changement désiré, en mobilisant ses propres motivations et capacités à changer. Au regard des données actuelles de la littérature, l’efficacité de l’entretien motivationnel est démontrée dans de nombreuses indications. Il est au moins aussi efficace que diverses thérapies spécifiques utilisées dans la prise en charge de comportements à risque ou de nombreuses pathologies chroniques, même si son effet le plus important concerne le champ des conduites addictives.

Psychothérapie orientée vers les solutions

 

La Thérapie brève orientée vers les solutions (TOS) fait partie des approches de la psychologie positive.

Elle favorise l’activation des ressources de la personne et son utilisation oriente les patients vers les solutions plutôt que vers les problèmes.

Le travail thérapeutique, qui se fait en collaboration, permet d’établir des objectifs et de cerner les ressources du patient.

Le but de la TOS est d’aider le patient à utiliser d’une nouvelle manière ses ressources, en gardant comme visualisation un avenir meilleur, c’est-à-dire en imaginant comment il aimerait qu’un changement positif modifie son quotidien. Les principes de base de la TOS misent sur ce que souhaite le patient pour son avenir, ce qui est important pour lui, les succès vécus et ses ressources. Les objectifs thérapeutiques sont mesurables, concrets et réalisables. Le dialogue est le processus thérapeutique principal de cette approche. Un travail sur les comportements à modifier, à valoriser ou à éviter est effectué, notamment par le biais d’outils à cocréer avec le patient.

[Julie Brochu, Lucie Mandeville and Claude Bélanger (2013)].

Thérapie brève

 

En thérapies brèves, l’acte thérapeutique essentiel consiste à amener le fonctionnement psychique du patient à renoncer à ses tentatives de solutions inadéquates.

Pour ce faire, le thérapeute va permettre au patient d’utiliser un comportement qui ne se situe pas dans le registre des essais infructueux, et qui par conséquent ne provoquera pas de souffrance. Ce faisant, le fonctionnement psychique du patient est amené à renoncer à ses conceptions antérieures, à faire preuve de créativité, introduisant ainsi une nouvelle forme de diversité dans les conduites qui a pour conséquence de le dérigidifier psychiquement. Le symptôme, qui mène le patient à consulter, est défini comme un vécu ou un comportement qui produit de la souffrance. Le fonctionnement psychique du patient est alors mis dans une situation où il ne peut plus choisir. L’objectif est donc de le remettre en position de choix plutôt que dans la compulsion de répétition de ce qui ne fonctionne pas.

[Pierre Fossion et C. Leys (2016)].

Thérapie cognitive et comportementale

 

Les Thérapies cognitives et comportementales (TCC) visent à comprendre et à modifier les difficultés ou troubles psychologiques qui perturbent la vie du patient. Les techniques utilisées en TCC ont une action au niveau comportemental, cognitif et émotionnel.

Les thérapies sont structurées. Le thérapeute et le patient se mettent d’accord pour définir d’un objectif de traitement en lien avec les troubles en cause. Le thérapeute développe chez le patient la capacité d’autorégulation de ses comportements, ce qui lui permettra de se libérer des comportements répétitifs dont il souffre. Elle permettra également d’éviter les rechutes grâce au développement d’un autre comportement plus satisfaisant après l’élimination du comportement qui pose problème. Le dialogue et différents outils sont utilisés pour atteindre les objectifs.

La Pleine Conscience

 

Ce processus psychologique, qui n’est pas de la méditation, permet de travailler sur sa capacité à se concentrer sur les actions que nous réalisons dans l’instant présent en étant particulièrement attentif à ses expériences sensorielles et intérieures.

La pleine conscience permet d’augmenter ses capacités de concentration et d’attention, de diminuer le stress/l’anxiété, d’augmenter son sentiment de bien être intérieur et d’apprendre à être davantage à l’écoute de soi et de ses besoins.

Thérapies de soutien

 

La thérapie de soutien est l’une des méthodes psychothérapeutiques recommandées pour soutenir les patients atteints de pathologies psychiques et/ou somatiques.

Elle est basée sur la collaboration entre le thérapeute et le patient avec pour objectif le développement d’un meilleur fonctionnement au quotidien. L’accompagnement est centré sur le développement ou le maintien de l’estime de soi des patients, ainsi que sur leurs capacités psychologiques d’adaptation. Les objectifs de la thérapie de soutien sont donc de favoriser le processus de changement et d’adaptation du patient en difficulté, de restaurer ou d’adapter ses défenses cognitives et son équilibre émotionnel, enfin d’améliorer son fonctionnement personnel, professionnel et/ou social. La thérapie de soutien est préconisée pour accompagner le patient et ses proches dans les différentes étapes de la situation qui vient ébranler leur équilibre psychique.

[Jérémy Martin, Camille Baussant-Crenn, Anna Ristori , Carolina Baeza-Velasco, (2018)].

Thérapies de couple

 

La thérapie de couple a pour objectif de rétablir une communication adaptée dans le couple, de permettre de prendre en considération les attentes et émotions de son/sa partenaire et/ou d’accompagner les patients à traverser des épreuves difficiles.

Elle permet aux partenaires de de rétablir ou d’aller vers une bienveillance et un respect de chacun et de résoudre les conflits qui créés cette situation de mal-être conjugal.

Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle

Les Thérapies par Exposition à la Réalité Virtuelle sont basées sur les principes d’exposition des Thérapies Cognitivo- Comportementales. Bénéficiant d’une validité scientifique, elles proposent une alternative aux expositions par imagination et in vivo.

De multiples pathologies peuvent recevoir un traitement par réalité virtuelle. Certaines bénéficient de plus de données dues aux expérimentations telles que :
 Troubles anxieux : Phobies spécifiques, Phobie sociale, Agoraphobie, Trouble du Stress Post-Traumatique.
 Troubles du comportement alimentaire : Anorexie, Boulimie, Hyperphagies (+ Obésité).
 Addictions : alcool, cigarettes, cocaïne, marijuana, jeux d’argent, achats.

D’autres troubles sont également concernés par la prise en charge en réalité virtuelle tels que la dépression, les troubles neurocognitifs, la Schizophrénie et l’Autisme. La réalité virtuelle est aussi utilisée en relaxation et pour la prise en charge de la douleur (lors de soins ou en douleurs chroniques).